Sommaire

  • Véranda : quelles dimensions pour quel usage ? 
  • Véranda : des obligations légales fluctuantes en fonction des dimensions

Les dimensions de votre future véranda dépendent bien sûr de l'espace dont vous disposez, mais aussi de l'usage auquel vous la destinez. Attention également aux matériaux, qui ne se prêtent pas à toutes les configurations, et bien sûr aux obligations légales conditionnées par ces dimensions. Explications.

Véranda : quelles dimensions pour quel usage ? 

Les différentes possibilités

Les dimensions d'une véranda sont très variables, de 5 m² environ à plus de 100 m².

  • Une surface de 5 m² est en effet un minimum pour pouvoir y installer une table et quatre chaises. C'est généralement la plus petite surface de véranda en kit que proposent les fabricants. Sinon la véranda fera uniquement office de sas d'entrée.
  • 10 m² permettront de transformer la véranda en véritable pièce de vie ou en atelier.
  • 20 m² correspondent à la surface moyenne des vérandas en France. Il faut dire qu'un permis de construire n'est nécessaire qu'au-delà de cette superficie. On peut alors y installer une cuisine, un séjour ou une salle de jeux par exemple.
  • À partir de 40 m², on parle de véranda de grande taille.

 

Comment mesurer l'espace disponible pour une véranda ?

Pour bien définir votre projet de véranda, il vous faut tenir compte de différents éléments : la nature du terrain, le style de votre habitation, l'usage de la véranda et bien sûr l'espace disponible. Pour le mesurer, tenez compte non pas uniquement de la surface au sol, mais de la hauteur disponible au sol jusqu'au débordement de toiture.

Choisir le matériau adapté aux dimensions

Si les dimensions de votre véranda sont de taille modeste, vous aurez le choix des matériaux : bois, PVC, aluminium, acier ou fer forgé. Si le PVC autorise des vérandas à prix modeste, il est à réserver aux petites et moyennes vérandas de profil non porteur. À l'inverse, l'aluminium est plébiscité pour les vérandas d'importantes dimensions en raison de sa grande rigidité, sans risque de déformation ni de fissure.

Véranda : des obligations légales fluctuantes en fonction des dimensions

Déclarations préalables

Sachez que les nouvelles réglementations permettent des extensions de surface allant jusqu’à 40 m² sans permis de construire, si elles créent seulement entre 5 m² et 20 m² de surface de plancher ou d’emprise au sol, ce seuil atteignant 40 m² dans une zone urbaine d’une commune couverte par un plan local d’urbanisme. Une déclaration préalable est cependant nécessaire à partir de 5 m².

Pour quels impôts ?

Autre point important dans le choix des dimensions : son influence sur la taxe foncière, qui n'augmentera qui si la superficie de la véranda excède 20 m². Sachant que la taxe d’habitation, elle, augmentera quelle que soit la surface. S’y ajoutera la taxe d’aménagement, collectée par différentes collectivités et calculée elle aussi en fonction des dimensions de la véranda.

20 plans de véranda : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils pour préparer votre projet et 20 plans pour vous inspirer
Télécharger mon guide
20 plans de véranda

Aussi dans la rubrique :

Conception

Sommaire